Mercredi 14 mars 2018

Un chemin de mémoire. (Jean 14,15-26)


Lire le texte

«Tempus fugit»: tout s’en va, tout s’écoule si vite vers un futur incertain. Que retenir de la vie qui passe? Comment garder le sable du temps qui file à travers le sablier? Nous faisons tous l’expérience de cet éphémère. Lorsque Jésus annonce la venue de l’Esprit-Saint, un lien est établi avec son départ. Une absence qui deviendra un gain. Un départ qui promet un retour. A nos amnésies et nos oublis, contre ce temps qui érode tout, l’Esprit est le garant d’une Parole qui vient faire sa demeure en nous. Le mystérieux chemin du souvenir devient alors l’actualisation du Christ dans nos vies. Nous devenons à la fois reliés à un même passé, au travers des Evangiles, ces témoignages d’autrefois, et en même temps, par ce Souffle qui vient nous visiter, la mémoire nous revient! Car il ne s’agit pas seulement de ressusciter des mots, mais que les actes et les paroles du Christ deviennent vivants et agissants en nous aujourd’hui. L’Esprit, inspirateur, chuchoteur ou prédicateur, défenseur ou appui, est ce courant fort qui nous affilie à Dieu le Père dans le Christ. Prenons le temps de laisser nos pensées s’imprégner de ce qu’il nous sera donné de recevoir comme nouveauté de paroles.

John Ebbutt

Prière: Viens, Esprit créateur nous visiter, viens éclairer l'âme de tes enfants, emplis nos cœurs de grâce et de lumière. Toi le Don, l'envoyé du Dieu Très Haut, tu t'es fait pour nous le Défenseur. Mets en nous ta clarté, embrase-nous. En nos cœurs, répands l'amour du Père, viens fortifier nos corps dans leur faiblesse, et donne-nous ta vigueur éternelle.  

Référence biblique : Jean 14, 15 - 26

Commentaire du 15.03.2018
Commentaire du 13.03.2018