Jeudi 1 février 2018

Circoncision du cœur. (Deutéronome 10,10-22)


Lire le texte

La circoncision physique était le signe de l’alliance entre Dieu et Israël. En parlant de «circoncision du cœur», le Seigneur attend de son peuple une adhésion de la personne tout entière, une transformation intérieure et en profondeur. Dans notre texte, cette circoncision du cœur est attribuée à l’effort de l’homme. Mais en Deutéronome 30,6 elle sera présentée comme l’action de Dieu, seul capable de faire vivre son peuple dans le vrai amour. Et bien sûr, la vie, l’action, le message, la mort et la résurrection du Christ seront une confirmation, une «piqure de rappel» de cette circoncision du cœur (cf. Rm 2,29). Seule l’action de Dieu dans nos vies est capable de nous faire nous pencher sur «l’orphelin, la veuve, l’émigré». Ces personnes désignent les plus pauvres, les plus démunies de la population. A ce titre, ils ont droit à la sollicitude du Seigneur et du peuple… autrement dit: nous! De quoi nous faire réfléchir, sans culpabiliser, sur ces milliers de migrants qui affluent en Europe. Comme nous, ils sont enfants de Dieu.

Véronique Tschanz

Prière: Dieu seul peut donner la vie, mais tu peux la transmettre et la respecter. Dieu seul peut infuser l'Espérance, mais tu peux rendre la confiance à ton frère. Dieu seul peut donner la joie, mais tu peux sourire à tous. Dieu seul peut donner la force, mais toi tu peux soutenir un découragé. Dieu seul pourra faire ce qui paraît impossible, mais tu pourras faire le possible. Dieu seul se suffit à lui-même, mais il a préféré compter sur toi! Extraits d’une prière de Guy Gilbert.  

Référence biblique : Deutéronome 10, 10 - 22

Commentaire du 02.02.2018
Commentaire du 31.01.2018