Vendredi 24 novembre 2017

Mission et rébellion (Ezéchiel 1,28b-3,3)


Lire le texte

Quel texte bizarre! Envoyer un croyant dans un monde hostile et prévoir l’échec de sa mission, et en plus, lui faire manger un livre? Ezéchiel nous rapporte la vision fondatrice de sa mission, enracinée dans les paroles entendues. Une voix appelle le prophète et un esprit qui le remet debout, avant de l’envoyer au milieu du peuple. Prêtre à Jérusalem, Ezéchiel n’a plus le même statut loin du temple. Alors Dieu le rétablit comme partenaire devant proclamer: ainsi parle le Seigneur. Rebelles, les Israélites ne pourront accueillir cette parole. La mission paraît vouée à l’échec. Pourtant le Seigneur fait une promesse à son envoyé: leur parler le conduira à être reconnu comme prophète. Pour cela, ne pas céder à la peur! Vient encore cet étrange appel à manger le livre, comme pour rappeler que nous avons à garder la Parole en nous pour mieux nous en imprégner et en vivre. A y regarder de plus près, nous découvrons que si Dieu est réellement présent dans le monde, il l’est aussi dans des lieux de rébellion. Et que, toujours, il s’approche de ceux qui le rejettent. Dès lors, se comporter «en prophète», n’est-ce pas révéler la présence de Dieu au milieu même du désordre, du désastre, par une présence forte, une action aimante ou priante, par une parole de vie, dans la confiance que Dieu nous nourrit?

Timothée Reymond

Prière: Dieu vivant, tu nous remets debout. Discerner ce que tu veux de nous n’est pas chose facile. Par ta Parole, par ton Esprit, guide-nous et aide-nous à nous tenir sans peur avec toi en toute situation. En toi, notre confiance.  

Référence biblique : Ezéchiel 1, 2 - 3

Commentaire du 25.11.2017
Commentaire du 23.11.2017